place du marché

La beauté de ce pays, l’humanité, débonnaireté et courtoisie de cette nation. (François Des Rues 1611)


Pensez à vous géolocaliser
Lien


    L’AFD s’ouvre à la finance islamique

    Partagez
    avatar
    MB
    Admin

    Messages : 605
    Date d'inscription : 31/08/2011
    Age : 52
    28012012

    L’AFD s’ouvre à la finance islamique

    Message  MB

    L’Agence française de développement (AFD) s’ouvre à la finance islamique et se rapproche de la Banque islamique de développement (BID). Un accord de coopération a été signé le 18 janvier en Arabie Saoudite, à Djeddah, par le Dr. Ali Al-Madani, président de la BID, et par Dov Zerah, directeur général de l’AFD.

    http://www.saphirnews.com/L-AFD-s-ouvre-a-la-finance-islamique_a13832.html
    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

    avatar

    Message le Lun 30 Jan - 17:11  Waterman

    Décidément l’AFD est, et reste au dessous de tout !

    Incapable depuis des années de mettre en place dans les pays d’Afrique notamment le moindre système de financement de l’agriculture, secteur économique absolument prioritaire, elle poursuit son mépris catastrophique à l’égard du seul modèle possible : le modèle coopératif, français notamment, qui il y a cent trente ans a permis le développement de toutes les agricultures modernes.

    Ils auront tout essayé jusqu’à l’incroyable microfinance tarte à la crème de la Banque Mondiale présentée comme la solution miracle inventée par Muhammad YUNUS, alors que ce n’est que la toute première étape, déjà connue à Babylone du modèle coopératif précité.
    Les voilà partis maintenant vers la finance islamique, version halal de la microfinance dont on annonce qu’elle tiendra son premier sommet à PARIS !

    Après l’imposition de l’utilisation de la langue anglaise, ou plutôt de l’infâme Globish à ses experts, l’AFD, va-t-elle imposer à tous de porter le keffieh ou la burqua ?

    Pendant ce temps de jeunes enfants meurent de faim au rythme de dizaines par minute parce que nous sommes incapables de mettre en place : non pas le volume de ressource nécessaire à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire de leur pays, mais des moyens cohérents et intelligents de cette ressource que nous continuons donc à gaspiller.

    Jean-Pierre Canot
    Janvier 2012

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 7:38